Laisser sa trace sur l'or blanc sans déranger les animaux sauvages, ce qui leur coûte d'importantes réserves d'énergie nécessaires pour les longs mois d'hiver. C'est possible, et nous allons t'expliquer comment faire.         

Raquettes aux pieds, tu peux avancer dans la neige profonde. Tes skis te permettent de tracer de belles courbes dans la neige. Tu te sens seul dans ce paysage blanc – mais tu ne l'es pas. En effet, tu es entouré d'animaux sauvages que tu ne vois pas toujours. Pour eux, l'hiver est une période difficile, et ils doivent lutter pour leur survie. La nourriture est plus rare, et beaucoup ne verront pas le printemps.

S'ils sont dérangés par des amateurs de sports d'hiver, c'est une contrainte de plus pour eux. Ils doivent alors dépenser beaucoup d'énergie pour fuir. Par exemple, les chamois et les bouquetins, avec leurs fines pattes, s'enfoncent dans la neige. Déplace-toi donc avec précaution et discrétion pour ne pas les déranger. Bien planifier ta course et respecter quelques règles simples contribue beaucoup à ménager la faune.

Code de conduite pour les amateurs de sports de neige

Voici quelques conseils pour parcourir la nature en veillant à elle et en la respectant. Tu peux ainsi beaucoup contribuer à ce que tous les amateurs de sports d'hiver, toi y compris, puissent continuer de vivre des aventures uniques dans la neige.

1. Respecte les restrictions
Respecte les zones de tranquillité et les sites de protection de la faune. Ils offrent un refuge aux animaux sauvages.

2. En forêt, reste sur les sentiers et les itinéraires balisés
Les animaux peuvent ainsi s’habituer à la présence de l’homme.  

3. Evite les lisières de forêts et les surfaces non enneigées
Les animaux apprécient particulièrement ces endroits.  

4. Contribue à la propreté de l'environnement
Emporte tes déchets avec toi. Veille à faire tes besoins assez loin des cours d'eau; recouvre tes excréments et le papier toilette. Pense au fait que la neige fond au printemps (évite par exemple les environs directs des cabanes de montagne). Les mouchoirs en papier et les lingettes humides ne sont pas adaptés car il leur faut très longtemps pour se dégrader.

En outre, veille toujours aux points suivants:

Adopter un comportement responsable et respectueux de la nature et de l'environnement ne doit pas se limiter au moment de la course. L'avant et l'après, la préparation, le choix du moyen de transport et la nuitée en font partie et sont des éléments essentiels pour que la sortie soit une réussite.

5. Voyage écologique
Profite des nombreux avantages des transports publics. Si ce n'est pas possible sans voiture, on peut se tourner Mobility ou le taxi alpin pour certains tronçons.

6. Respecte les interdictions de circuler et de parquer
Il est généralement interdit de circuler sur les routes forestières. Evite le parking sauvage: il agace les agriculteurs et les propriétaires, et peut occasionner des dommages aux cultures.

7. Consomme local et économise les ressources
Passe la nuit dans la région et achète des produits locaux afin de soutenir les régions de montagne et d'améliorer le bilan écologique de ta course. Economise l'eau et l'énergie dans les hébergements de montagnes: ces ressources sont limitées!

8. Si tu campes, fais-le correctement
Si tu souhaites camper dans la nature, contrôle au préalable si c'est autorisé. Ne laisse rien derrière toi si ce n'est l'empreinte de tes pas. Tu trouveras d'autres précieux conseils dans notre aide-mémoire Camper et bivouaquer.

9. Utilise les foyers existants
Chaque nouveau foyer détruit le sol et la végétation pour des années. Tiens compte du danger d'incendie de forêt du moment.

10. Tiens ton chien en laisse, en particulier en forêt
Les animaux sauvages fuient en présence de chiens en liberté, qui les prennent souvent en chasse. Cela occasionne beaucoup de stress pour la faune.