La grimpeuse professionnelle Nina Caprez l'affirme sans détour: «Escalade et protection de la nature, est-ce compatible? Bien sûr! Nous pouvons faire beaucoup pour limiter autant que possible notre impact sur la nature!»

C'est aussi notre devise. En effet, le rocher est avant tout un lieu d'habitat et de refuge pour des animaux et des plantes. Des fleurs endémiques croissent dans les fissures, et les anfractuosités du rocher servent de lieu de nidification et d'abri aux oiseaux qui nichent dans les falaises. En tant que grimpeur, tu porte donc une responsabilité particulière pour que cet habitat précieux soit préservé et qu'il faille imposer le moins de restrictions possible.

Code de conduite pour les grimpeurs

Voici quelques conseils pour parcourir la nature en veillant à elle et en la respectant. Tu peux ainsi beaucoup contribuer à ce que les grimpeurs, toi y compris, puissent continuer de vivre des aventures uniques sur le rocher.

1. Respecte les restrictions
Interdiction de pratiquer l'escalade, fermetures saisonnières et autres restrictions: informe-toi au préalable sur www.klettergebiete.ch et www.zones-de-tranquillite.ch ainsi que dans les guides du CAS. En outre, tiens compte des panneaux d'information sur place.

2. Utilise les chemins d'accès et de descente existants
Cela permet de ménager les biotopes sensibles de la faune et de la flore. Respecte les propriétés privées et ferme les enclos.

3. Préserve la flore et les lieux de nidification
Utilise les déviations en place et ne t'aventure pas sur les têtes de rocher, qui sont des endroits sensibles. Evite les rochers recouverts d'une abondante végétation, ne retire aucune plante des fissures et contourne largement les lieux de nidification des oiseaux qui nichent en falaise. Evite de faire du bruit.

4. Contribue à la propreté des sites d'escalade
Emporte tes déchets avec toi. Veille à faire tes besoins assez loin des voies d'escalade et des cours d'eau; recouvre tes excréments et le papier toilette. Les mouchoirs en papier et les lingettes humides ne sont pas adaptés car il leur faut très longtemps pour se dégrader.

En outre, veille toujours à respecter les points suivants:

Adopter un comportement responsable et respectueux de la nature et de l'environnement ne doit pas se limiter au moment de la course. L'avant et l'après, la préparation, le choix du moyen de transport et la nuitée en font partie et sont des éléments essentiels pour que la sortie soit une réussite.

5. Voyage écologique
Profite des nombreux avantages des transports publics. Si ce n'est pas possible sans voiture, on peut se tourner vers Mobility ou le taxi alpin pour certains tronçons.

6. Respecte les interdictions de circuler et de parquer
Il est généralement interdit de circuler sur les routes forestières. Evite le parking sauvage: il agace les agriculteurs et les propriétaires, et peut occasionner des dommages aux cultures.

7. Consomme local et économise les ressources
Passe la nuit dans la région et achète des produits locaux afin de soutenir les régions de montagne et d'améliorer le bilan écologique de ta course. Economise l'eau et l'énergie dans les hébergements de montagnes: ces ressources sont limitées!

8. Si tu campes, fais-le correctement
Si tu souhaites camper dans la nature, contrôle au préalable si c'est autorisé. Ne laisse rien derrière toi si ce n'est l'empreinte de tes pas. Tu trouveras d'autres précieux conseils dans notre aide-mémoire Camper et bivouaquer.

9. Utilise les foyers existants
Chaque nouveau foyer détruit le sol et la végétation pour des années. Tiens compte du danger d'incendie de forêt du moment.

10. Tiens ton chien en laisse, en particulier en forêt
Les animaux sauvages fuient en présence de chiens en liberté, qui les prennent souvent en chasse. Cela occasionne beaucoup de stress pour la faune.